Accueil A CHAUD Rien n'a changé
Lundi, 30 Mars 2020 13:18

Rien n'a changé

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Voici ce que j’écrivais en décembre 2012

Dimanche, 30 Décembre 2012 08:58

Danger en EHPAD

par le Dr Pascal Pozzi gériatre 

 

Bonjour

je vous contacte afin de réfléchir ensemble sur l'avenir des EHPAD (Etablissement d'hébergement pour Personne Agée Dépendante, anciennement maisons de retraite médicalisée) en France.

DEPUIS, RIEN N’A CHANGE

Depuis cette date tout est allé de mal en pis à un point tel que beaucoup de mes confrères se sont résignés (comme moi-même)

La quasi disparition des long séjours à encore alourdit la charge de travail des soignants qui n’en peuvent plus et survivent comme ils peuvent. Ils assistent avec peine et révolte aux défaillances de la prise en soins de leurs compagnons de vie, car ces soignants vivent jour après jour avec les résidents auquel ils donnent autre chose que des soins techniques ; ils sont un lien humain indispensable à la bonne santé mentale de ces personnes âgées bien souvent déracinées de leur vie habituelle. Ces rapports affectifs à double sens donc sont aussi en cette période difficile un crève-cœur pour ces soignants qui par manque de matériel adéquat sont susceptible d’apporter de l’extérieur la mort programmée.

En n’équipant pas en priorités et en ne formant pas le personnel des ehpad une catastrophe s’est déclarée. Malgré cela la direction des ehpad a mis en place des mesures sans attendre que l’on le leur donne. Ces mesures relèvent d’un esprit et d’un courage exceptionnel comme par exemple de clore tous contacts avec l’extérieur tant pour les familles que pour les soignants qui ont décidé pour certains de vivre sur place.

Retraité depuis bientôt 5 ans je n’ai que tristesse devant ce gâchis de vie et de vocations, car des soignants et toute autre personnel des ehpad y resterons soyons en sur.

L’épidémie de grippe H1N1 de 2009 avait été un avertissement et nous nous étions préparé  à celle-ci par des simulations poussées tant au niveau matériel de protection que des consignes de sécurité, de prévision des approvisionnement et même de lieu d’enfouissement des corps !

Qu’est-il advenu de ces consignes et du matériel stocké ? Oublié !!!

Nous payons maintenant notre négligence ! ou plutôt

ils vont payer !

Qui  ILS? les innocents bien sur c’est-à-dire les résidents et leurs soignants, entrainant avec eux tous le personnel des services hospitaliers

Cela fait des années que nous tirons les sonnettes d’alarme.

Sans résultats

Payons maintenant !

Lu 314 fois
Pascal Pozzi

Né le 12/05/1950

  • 1979 diplôme de docteur en médecine de la faculté de St Etienne Loire après un premier cycle effectué à Paris
  • 1994/1997 Capacité nationale de gériatrie
  • 1995/ 1996 DU de soins palliatifs Grenoble
  • 1979/1997 médecine générale rurale dans la Loire où j'ai occupé le poste de médecin à la maison de retraite (60 lits) et participé à la transformation de l'hospice en maison de retraite.
  • 1997/ 2002 direction en association avec ma femme d'un hôtel restaurant d'affaire de 48 chambres avec restauration, organisation de séminaires et réceptions. Ma fonction principale a été la gestion du personnel de restauration.
  • Cessation de l'activité hôtelière pour raison de santé de ma femme en 2002.

Depuis 2002, je suis  médecin coordonnateur à temps plein d'un très gros EHPAD de 450 lits dans la Loire (www.mrl-42.fr). Je suis le plus proche collaborateur de la direction (qui a changé 4 fois en 4 ans!!) et j'ai participé à:

J'ai participé activement à la mise en place de la convention tripartite en 2004/2005, puis la finalisation du projet d'établissement 2008/2012, la normalisation des dossiers médicaux et de soins, puis de l'informatisation de ceux-ci en cours de développement (logiciel PSI de ASC2I codage PMSI possible).

Site internet : www.geriapoz.com

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.