Gériatrie Pascal Pozzi
Pascal Pozzi

Pascal Pozzi

Né le 12/05/1950

  • 1979 diplôme de docteur en médecine de la faculté de St Etienne Loire après un premier cycle effectué à Paris
  • 1994/1997 Capacité nationale de gériatrie
  • 1995/ 1996 DU de soins palliatifs Grenoble
  • 1979/1997 médecine générale rurale dans la Loire où j'ai occupé le poste de médecin à la maison de retraite (60 lits) et participé à la transformation de l'hospice en maison de retraite.
  • 1997/ 2002 direction en association avec ma femme d'un hôtel restaurant d'affaire de 48 chambres avec restauration, organisation de séminaires et réceptions. Ma fonction principale a été la gestion du personnel de restauration.
  • Cessation de l'activité hôtelière pour raison de santé de ma femme en 2002.

Depuis 2002, je suis  médecin coordonnateur à temps plein d'un très gros EHPAD de 450 lits dans la Loire (www.mrl-42.fr). Je suis le plus proche collaborateur de la direction (qui a changé 4 fois en 4 ans!!) et j'ai participé à:

J'ai participé activement à la mise en place de la convention tripartite en 2004/2005, puis la finalisation du projet d'établissement 2008/2012, la normalisation des dossiers médicaux et de soins, puis de l'informatisation de ceux-ci en cours de développement (logiciel PSI de ASC2I codage PMSI possible).

URL du site internet: http://www.geriapoz.com
Dimanche, 30 Décembre 2012 08:58

Danger en EHPAD

Gérontoliberté

Bonjour

je vous contacte afin de réfléchir ensemble sur l'avenir des EHPAD (Etablissement d'hébergement pour Personne Agée Dépendante, anciennement maisons de retraite médicalisée) en France.

Actuellement je suis médecin gériatre coordonnateur dans deux Ehpad, et ne vois autour de moi que des structures en danger. Danger car financièrement les directions d'EHPAD sont prises en sandwich entre Agence Régionale de Santé (ARS), Conseil Général, et familles des résidents ainsi que les multiples recommandations (HAS, ANESM) devant être appliquées en EHPAD.

Ce test facilement réalisable et bon marché permet de dépister aisément les personnes à risque de chute et de proposer un programme personnalisé de rééducation.

INTRODUCTION

L'ampleur et la gravité des chutes chez les personnes de 65 ans ou plus constituent unproblème de santé publique important. Après avoir centré leurs efforts pour mieuxconnaître le phénomène des chutes, chercheurs, planificateurs et intervenants tententmaintenant d’élaborer des interventions pour les prévenir. L'état actuel des connaissancesmontre que les chutes trouvent leur origine dans une multitude de facteurs de risque. Il estmaintenant possible d'agir efficacement sur plusieurs facteurs de risque de chute avec desstratégies multifactorielles pour en diminuer l'occurrence et la gravité.

Cet ouvrage doit beaucoup au travail et à la réflexion des soignants, professionnels et aut- res bénévoles engagés, à tous les niveaux d’intervention, dans l’accompagnement des personnes atteintes de troubles cognitifs. Leurs contributions, leurs témoignages et les ensei- gnements qu’ils tirent de leurs actions alimentent les pages suivantes, grâce au dialogue instauré avec eux par le Pôle Initiatives locales de la Fondation Médéric Alzheimer. Les nombreux échanges avec et entre eux ont eu pour cadre :

  • des visites de terrain en France et à l’étranger ;
  • les Groupes de travail thématiques mis en place par la Fondation Médéric Alzheimer entre 2004 et 2006, dont les participants sont essentiellement issus du réseau des porteurs de projets soutenus par la Fondation ;
  • des rencontres avec des experts et des professionnels en France et à l’étranger ;
  • les réseaux inter nationaux, comme North Sea Dementia Group ou Interdem…, auxquels participe la Fondation Médéric Alzheimer ;
  • et, enfin, les partenariats formels, visant à promouvoir les pratiques, développer les initiatives et valoriser les actions innovantes, noués par la Fondation Médéric Alzheimer avec l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (Unccas), l’Union natio- nale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss), la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour per- sonnes âgées (FNADEPA) et la Fédération hospitalière de France (FHF).

À toutes et à tous, la Fondation Médéric Alzheimer adresse ses remerciements.

Début
Précédent
1
Page 1 sur 7