Homard poché, jus de canard au gingembre et à l'estragon Jeudi, 16 Décembre 2010 11:25 Une idée originale du chef Alain Labrie de L'Auberge Hatley L'estragon me donne une impression de légèreté et le homard a besoin de légèreté pour pouvoir exprimer toutes ses saveurs. Lire l'article
Buignets de mouelle Dimanche, 12 Décembre 2010 06:05 Et qui veult faire buignets de mouelle, convient la refaire en la manière, puis prendre de la fleur, des moyeux d’œufs, du vin et du succre et en fait la paste ; puis prendre chascun morcel de mouelle et frire au sain. Lire l'article
Tourtre d’almendes Dimanche, 12 Décembre 2010 06:04 Broyer très finement les amandes, jusqu’à l’obtention d’une poudre. Mélanger avec l’eau. Laisser cuire à feu très doux jusqu’à réduction de moitié. Mettre le mélange dans la pâte (qui aura été mise dans un moule à tarte). Ajouter une épaisseur de pâte, faire un cheminée. Laisser cuire au four à faible température Lire l'article
Oublies Dimanche, 12 Décembre 2010 06:02 Mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter l’eau jusqu’à ce que la pâte devienne presque liquide. Verser une partie du mélange dans un fer à oublies (fer à hosties). Faire cuire quelques instants. Lire l'article
Tarte au gingembre Dimanche, 12 Décembre 2010 06:00 Mélanger la farine et les œufs. Ajouter le gingembre finement écrasé, le sucre et le beurre très mou. Battre le tout ensemble, ajouter le lait et battre énergiquement. Mettre l’appareil dans une pâte brisée (laquelle aura été étalée dans un moule à tarte). Faire cuire à feu doux. La tarte doit rester blanche, mais doit être cuite. Lire l'article
* * * * *
image image image image image
Gastronomie Afficher les éléments par tag : Cuisine
Dimanche, 12 Décembre 2010 05:52

Cuisine Médiévale ou Provençale...

Le moyen âge qui, par ignorance, nous a si souvent été présenté comme une période d'obscurantisme, a pourtant été le creuset où s'est formée toute notre culture et précisément un art de la table certain. Il nous en reste quelques traces en latin ou en "vieux François" comme les "Tractatus de modo preparandi et condiendi omnia ciberia", le "Liber de coquina", le "Viandier de Taillevent ou le "Ménagier de Paris". C'est en étudiant ces ouvrages et manuscrits anciens (dont certains sont en leur possession) que les Moreaux ont adapté, à nos palais actuels, ces merveilles d'un passé lointain. Ce retour aux véritables traditions premières est un régal pour les sens.

Publié dans Cuisine médiévale